Mathias Tellstrom : "Je suis ravi de jouer devant cette foule bruyante"

Peux-tu te présenter aux fans ?
Je m’appelle Mathias Tellström. Né et élevé à Linköping, en Suède. J’ai 23 ans, je mesure 188 cm et pèse environ 93 kg.

Quel style de joueur es-tu sur la glace et dans les vestiaires ?
Je suis un gars assez costaud donc j’aime utiliser mon physique pour prendre l’avantage sur l’adversaire. J’aime le tir et je suis offensif, mais je ne crains pas non plus la partie physique du jeu. Dans les vestiaires, j’essaie d’être très neutre et de ne créer aucun soucis. J’aime rester positif et faire de mon mieux tous les jours quand je viens à la patinoire.

Peux-tu nous parler de ton expérience en NA3HL et SPHL ? Quel est le niveau de ces divisions ?
L’expérience de mon séjour aux États-Unis a été formidable. J’ai commencé le voyage à Detroit, au Michigan, où j’ai joué deux ans au hockey junior et joué pour une équipe qui a établi un record de hockey junior américain sans défaite en saison régulière (47-0). La NA3HL est un hockey junior de niveau III aux États-Unis, mais le meilleur d’entre eux, donc la division dans laquelle j’ai joué était encore très compétitive. J’ai continué mon voyage à Roanoke, en Virginie, en jouant pour le Rail Yard Dawgs dans la SPHL, qui est la 4e plus haute ligue professionnelle des États-Unis. C’est équivalent à la division 1.

JPEG - 59.8 ko

Pourquoi as-tu choisi de venir à Dunkerque ?
J’aime voyager et j’ai toujours rêvé de jouer au hockey professionnel à l’étranger en Europe. Honnêtement, jouer en France et à Dunkerque ne pouvait pas être mieux, donc je suis très content d’avoir eu cette opportunité et je ne la prendrai pas pour acquise.

Comment se passe votre intégration et les premiers contacts avec la ville ?
Ma première impression de la ville a été excellente, elle est très belle et étrangère à moi, ce qui la rend très intéressante.

Connais-tu l’atmosphère des soirs de match ?
On m’a dit que les fans sont super et que c’est très fort tout au long des jeux avec de la musique et des chansons de trompette authentiques

JPEG - 93 ko

Que sais-tu sur le championnat de France et en particulier sur la division 1 ?
Pas grand chose honnêtement, je sais que c’est très compétitif de haut en bas et n’importe qui peut se battre les uns les autres, ce qui est amusant.

As-tu des objectifs personnels et collectifs cette saison ?
Les objectifs personnels ne sont pas tellement autres que de continuer à s’améliorer dans tous les aspects du jeu et collectivement l’équipe veut être promue en Ligue Magnus. C’est l’objectif final et c’est ce que nous visons.

Un dernier mot pour les fans ?
Je suis ravi de jouer devant cette foule bruyante et j’ai hâte d’être sur la glace, j’espère déjà contre Cergy le 4 Janvier. À plus ! Prenez soin de vous.

facebookCommentaires
Commentaires